Robes poétiques de Iris Van Herpen

LA styliste néerlandaise Iris Van Herpen, joue entre les frontières minces de la mode, de l’art et des technologies, à travers ses collections. Illusion de visages, d’oiseaux qui se décrochent du tissu qui devient une matière sculpturale où les couches révèlent les volumes   

Mythe et mutation. 

La créatrice dit s’être inspirée des mythes japonais sur la mutation et les changements d’apparence afin d’apporter une réflexion à travers son art et son évolution. Les histoires « m’ont inspirée pour explorer le sens plus profond de l’identité et la façon dont elle peut devenir immatérielle et mutable dans la coalescence actuelle de nos corps numériques». 

Technologie et couture 

De nombreuses pièces de ses collections ont été découpées au laser pour former des oiseaux et des visages humains abstraits, soulignant ainsi l’intérêt du concepteur pour la mutabilité de la figure humaine. 

Van Herpen a également collaboré avec l’artiste Kim Keever pour concevoir des motifs de tissus basés sur ses photographies de nuages de couleurs diffuses. 

Défilé en video

www.instagram.com/irisvanherpen/

Immersion dans une boutique de vin à Sao Paolo

Le brief du projet était clair pour Arthur Casas lors de la réalisation de cette cave à vin : changer la vision dont les clients abordent le monde du vin. Chaque bouteille à une histoire, une origine autant de sensation évoquées à travers la richesse de l’œnologie.  

Il fallait donc à travers cette espace créer un lieu unique où présenter les bouteilles de manière ludique tout en justifiant la présence physique des clients dans la boutique étant donné que la plus grande part des achats se fait en ligne. 

Apprentissage et fidélisation. 

Dans ce lieu aux lignes épurées, le client est amené à découvrir les produits qu’il consomme et à approfondir ses connaissances. La boutique devient alors un espace de rencontres et d’échanges. 

Cette expérience se traduit ici par une fusion entre l’espace, le design et l’architecture réalisée. L’information et l’interactivité se traduisent de manière attrayante afin d’évoquer les expériences associées au vin. 

Cheminement en douceur. 

Les lignes courbes du projet permettent un cheminement en douceur qui révèle aux usagers des environnements différents qui se révèlent au fur et à mesure qu’ils déambulent dans les lieux. 

Quant aux bouteilles de vin, elles semblent suspendues dans les airs. Le mur devient alors élément architectural et autel du produit. 

Apprentissage interactif. 

Une galerie interactive encourage les visiteurs à manipuler les bouteilles qui sont dotées de capteurs et qui affichent les informations sur les produits ; cépage, producteur .. sur un écran épousant l’espace. 


Architecte : https://www.arthurcasas.com/ 

Photo : http://www.filippobamberghi.it/  

La cabane face à la montagne.

L’agence d’architecture SPINN, a conçu une microarchitecture venue se nicher au cœur des pierres afin de faire face aux montagnes abruptes de la Norvège. Entre eau, pierre et glace, le bois devient ici écrin de douceur pour les promeneurs. 

Pierre et facette architecturale. 

Mesurant un peu plus de 13m² cette architecture est pensée comme une pierre facette afin d’appréhender la météo peu clémente de Hammerfest, en Norvège. Sa forme arrondie, quant à elle, permet de déblayer naturellement la neige et d’avoir une meilleure résistance aux contraintes du vent. 

Usure du temps 

Le revêtement extérieur a été traité en panneau de bois qui développera une patine naturelle au fil du temps et se confondra par les teintes et aspérités aux roches alentours et à la nature arctique.  

Photography by Tor Even Mathisen 

Architects: SPINN Arkitekter  http://spinnark.no/ 

Structural Engineers: Format Engineers https://formatengineers.com/